Evénement

Université d’été 2021

Nos chers membres de l’ALPF,

J’écris ce petit article en été. C’est le moment de vacances avec de longues randonnées à la nature, des baignades perpétuelles au lac ou à la mer, des bronzages agréables sur la plage mais j’ai beaucoup de choses, cette fois-ci, à vous dire (et écrire). Mes émotions sont liées à la dernière manifestation, organisée par notre association en collaborant avec l’Institut français de Lituanie et l’Université de Vilnius. Je vais parler donc de notre université d’été, organisée cette fois-ci via l’application logicielle de vidéoconférences de Zoom, à laquelle on est toutes et tous assez habitués ces derniers temps, en raison de la pandémie de COVID-19. 

C’était un vrai défi pour le bureau d’ALPF qui n’avait jamais réalisé de tels projets auparavant. Premièrement, on avait peur d’une participation basse de professeurs de FLE dont la plupart est maintenant en vacances et pour qui ce format de communication est déjà trop rude ou énervant. Deuxièmement, on ne savait pas si notre programme pourrait vraiment attirer les gens et troisièmement, on n’était pas sûrs si tous les formateurs pourraient faire face à des problèmes techniques, parfois inévitables, lors de leurs formations. Finalement, on voulait que cette manifestation inaugure la fin de l’année scolaire 2021 en joie et beauté. 

En parlant de la fréquentation, il y avait environ cinquante participants des pays variés : Lettonie, Lituanie,  Maroc, Pologne, Russie, Turquie, Belgique, Nigéria. Et tout cela grâce à notre travail à distance, qui a commencé à nous fatiguer assez ces derniers temps, il faut l’avouer. Je voudrais remercier donc tous les participants qui ont suivi notre formation pour leur assiduité, leur bon humeur et leur bonne volonté en espérant que cette rencontre entre nos pays donnera de nouvelles idées pour d’autres projets communs à distance ou en présentiel dans l’avenir. 

En ce qui concerne le programme de notre université, voici seulement quelques commentaires : « Je vous remercie de ce partage très instructif, je vous en  suis infiniment reconnaissante. Par la même occasion  je remercie mes collègues de Lituanie pour leur accueil et l’ambiance. Bravo pour l’organisation et le professionnalisme offerts pour une Université d’été réussie. prenez soin de vous et à la prochaine…. ». Cela dit que le programme avec toutes les interventions et discussions a été apprécié. Comme on dit – « Tant mieux » ! 

Je suis également très reconnaissant à tous les membres du bureau d’ALPF (et à Pierre-Henri) sans qui rien ne serait possible. Et un très grand Merci à tous nos formateurs : Jan Nowak, qui nous a ouvert la porte vers les activités théâtrales lors de l’apprentissage ; Marylou Garino et Valentina Borisova, qui nous ont persuadés de la nécessité d’introduire  à nos cours de nouveaux types de travail, notamment un enseignement commodal ; nos chers amis Driss Louiz, qui a de nouveau (N.B., c’est déjà la deuxième fois que Driss collabore avec l’ALPF) a étonné tout le monde par son professionnalisme et imagination en donnant des exemples  de l’écriture créative en classe de FLE, et Eleonora  Nikolajeva, qui a partagé avec nous sa grande expérience, enthousiasme en excitant chez chacun et chacune la volonté d’employer moins de temps à la correction des devoirs et augmenter la motivation des élèves. On ne peut oublier bien sûr l’apport de nos collègues et membres d’ALPF : Giedré Velantukeviciene – pour son énergie, positivisme avec son propre exemple comment il faut enseigner le français aux autres ainsi que Liudmila Dulksniene – pour son acceptation d’animer un atelier via une vidéo formidable sur les cartes mentales, qu’elle a crée exprès pour notre université.  Finalement, le programme de l’université aurait été moins intéressant et si attractif sans aide de Snieguolé Kavoliuniene et les conseils de Vitalija Kazlauskiene

A la fin de notre université, juste après les discours de la doyenne de la faculté de Lettres de l’Université de Vilnius Inesa Seskauskiene et du directeur de l’Institut français en Lituanie Thomas Buffin, il y avait une visite virtuelle de l’Institut de France, qui est un sommet de la langue et culture française pour la plupart d’entre nous, avec une petite discussion sur les problèmes auxquels les professeurs des pays mentionnés ci-dessus sont confrontés. D’ailleurs, cette discussion ainsi que l’ouverture de notre université avec le discours, fait par Son Excellence Mme Claire Lignières-Counathe,  Ambassadrice de France en Lituanie, ont été enregistrées et sont accessibles  sur cette adresse :

Le but principal de notre université était de réunir les enseignants de FLE de Lituanie et du monde entier dans une ambiance conviviale et favorable pour continuer à populariser la langue française, que nous adorons toutes et tous ! Notre université avait aussi quelques objectifs professionnels : développement de l’esprit critique et de la créativité chez l’apprenant et l’enseignant, amélioration des compétences épistolaires et communicatives en français, cristallisation de la structure des cours de FLE, utilisation des méthodes actives dans les classes de français comme des activités théâtrales, des programmes informatiques d’apprentissage ou la création des situations réelles, etc. Les participants de l’université avaient la possibilité de suivre nos cours en faisant connaissance avec leurs collègues d’autres pays. C’était aussi une bonne occasion de clore notre année scolaire/académique 2020-2021 dans la joie et avec un grand enthousiasme, malgré toutes les difficultés et des conditions de travail inédites. 

Comme c’était indiqué dans notre annonce avec l’invitation, les formations de l’université d’été du 28 juin au 2 juillet 2021 n’étaient pas enregistrées. Or, on peut trouver beaucoup de photos en appuyant sur ce lien.

Je termine cet article, consacré à mes souvenirs et idées liées à la popularisation de la langue française en Lituanie (et dans le monde entier), en vous disant « à très bientôt » car je participe au XVe Congrès mondial des professeurs de français avec mes collègues du bureau, organisé cette année à Nabeul à distance, et je veux partager aussi avec vous mes réflexions et photos de ce grand événement de la langue française. 

Alors à poursuivre !

Miroslav Stasilo, membre du bureau d’ALPF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *